tracer


tracer

tracer [ trase ] v. <conjug. : 3>
XVe; tracier XIIe; lat. pop. °tractiare, class. trahere « tirer, traîner »
I V. tr.
1Vx Suivre à la trace, poursuivre.
2(mil. XVIe) Indiquer et ouvrir plus ou moins (un chemin) en faisant une trace. frayer. « Des pistes tracées par les troupes et les convois » (Barbusse). Fig. Tracer le chemin, la voie : indiquer la route à suivre, donner l'exemple. Un chemin tout tracé.
3(1637) Mener (une ligne) dans une direction en marquant sur le papier ou sur le terrain; former ou présenter (une telle ligne). « En ne traçant que des lignes droites et des cercles » (Descartes). « des éclairs traçaient une raie violâtre » (Zola). Tracer au cordeau. Tracer un trait. tirer.
Former, en faisant plusieurs traits. dessiner. Tracer des lettres, des chiffres au normographe. « Le triangle que vous tracez au tableau » (Goblot). « Lui-même traça le plan de la ville » (Voltaire). Fig. Le tableau qu'en trace cet écrivain.
Former par les traits de l'écriture. écrire. « Au bas de la lettre Balzac avait tracé ces mots » (Gautier).
4Vieilli Représenter au moyen de traits, d'un dessin au trait. dessiner, esquisser. Tracer le contour. Ils « savent tracer [...] les yeux fermés [...] une tête de Christ ou le chapeau de l'empereur » (Baudelaire).
II V. intr.
1(XIIIe) Fam. Aller vite, courir. Ils ont dû drôlement tracer pour arriver avant nous. cavaler.
2(1694) Bot. Être traçant. Racine qui trace.

tracer verbe transitif (latin populaire tractiare, du latin classique tractus, de trahere, tirer) Représenter une ligne, un dessin par des traits sur une surface : Tracer une circonférence à l'aide du compas. Former au moyen de l'écriture un signe, des lettres, des motifs, etc. : Tracer une inscription sur un mur. Marquer l'emplacement d'un ouvrage sur le terrain en vue de le réaliser : Tracer une route à travers la brousse. Faire la description, la relation de quelque chose, en donner un aperçu : Cette lettre nous trace la conduite à suivre. Broderie Jalonner avec des points d'aiguille le dessin, le contour. Couture Dessiner les contours d'un patron. Mines Creuser des galeries pour reconnaître ou découper un gisement, en vue de son exploitation. Usinage Effectuer un traçage. ● tracer (difficultés) verbe transitif (latin populaire tractiare, du latin classique tractus, de trahere, tirer) Conjugaison Le c devient ç devant o et a : je trace, nous traçons ; il traça. ● tracer (expressions) verbe transitif (latin populaire tractiare, du latin classique tractus, de trahere, tirer) Tracer le chemin, la voie à quelqu'un, lui indiquer la conduite à suivre pour atteindre ses objectifs ; constituer pour lui un exemple. Salle à tracer, dans les chantiers de construction de navires de petit ou de moyen tonnage, salle au parquet parfaitement lisse sur lequel sont dessinées en vraie grandeur les différentes pièces de construction d'une coque. ● tracer (homonymes) verbe transitif (latin populaire tractiare, du latin classique tractus, de trahere, tirer)tracer (synonymes) verbe transitif (latin populaire tractiare, du latin classique tractus, de trahere, tirer) Faire la description, la relation de quelque chose, en donner un...
Synonymes :
tracer verbe intransitif Argot. Aller très vite : Il va falloir tracer pour arriver à l'heure.tracer verbe transitif indirect Familier. Tracer après quelqu'un, en Suisse, aller à sa trace, le poursuivre. ● tracer (homonymes) verbe intransitiftracer (expressions) verbe transitif indirect Familier. Tracer après quelqu'un, en Suisse, aller à sa trace, le poursuivre.

tracer
v.
rI./r v. tr.
d1./d Dessiner schématiquement à l'aide de traits. Tracer le plan d'une maison.
|| Fig. Tracer le tableau de ses malheurs, les décrire.
d2./d Ouvrir et marquer par une trace. Tracer une piste.
|| Fig. Tracer le chemin à qqn, lui donner l'exemple.
d3./d (Suisse) Syn. de biffer.
rII./r v. intr. BOT (En parlant d'une racine, d'un rhizome.) Se développer horizontalement à la surface du sol.

⇒TRACER, verbe
I. — Empl. trans.
A. — Vx. Suivre à la trace (des animaux); poursuivre (quelqu'un). Tracer le gibier. L'ouvrier auquel on proposa l'exécution de ces chausse-trapes (...) prévint la police. On eut bientôt tracé ces gens-là, si bien qu'on les prit sur le fait (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 228).
B. — 1. a) Ouvrir une voie, frayer un chemin. Rien n'est plus ravissant à suivre que ce chemin, qui a l'air d'être tracé à travers une forêt vierge d'Amérique, tant il est obstrué de feuillages et de fleurs (GAUTIER, Tra los montes, 1843, p. 234). Pour mettre fin à un procès, le tribunal ordonna de tracer un chemin entre deux parcelles (MEYNIER, Paysages agraires, 1958, p. 122).
— [P. méton. du suj.] La faux traçait une avenue, et la serpe épointait les ronces, au bord de la grande prairie (R. BAZIN, Blé, 1907, p. 210).
Empl. pronom. passif. Un nouveau chemin se trace, tandis que l'ancien se cache sous les ronces et les branchages (MEYNIER, Paysages agraires, 1958, p. 123).
b) Au fig. Tracer le chemin, la voie (à qqn/qqc.). Indiquer à quelqu'un la route à suivre, lui donner l'exemple. Ce n'est pas tout d'accepter les futures idées, il faut les aider à faire leur chemin, il faut le leur tracer en se servant de la hache (BARRÈS, Cahiers, t. 5, 1907, p. 97). Sur ces terres immenses dont Dostoievski a ouvert l'accès, Kafka a tracé une voie, une seule voie étroite et longue, il a poussé dans une seule direction et il est allé jusqu'au bout (SARRAUTE, Ère soupçon, 1956, p. 24).
2. [Le compl. d'obj. désigne une ligne] Tirer, mener dans une certaine direction en marquant une trace sur une surface, sur un support. Pour assurer cette verticalité, tracer au préalable au crayon sur le mur des lignes verticales qui serviront de guides (BONNEL-TASSAN 1966).
SYNT. Tracer une circonférence, une courbe, une droite; tracer un diagramme, un graphique, une hyperbole, une parabole, une sinusoïde; tracer des cintres; tracer au compas, au cordeau, à l'équerre, à la règle; tracer un trait, la perpendiculaire à une droite.
P. anal. Un coup de feu vient de retentir à côté de nous, traçant un court et brusque trait phosphorescent (BARBUSSE, Feu, 1916, p. 245). Ces phénomènes (...) dépendent de la façon dont le conducteur « coupe les courbes magnétiques (...) qui seraient tracées par la limaille de fer, ou qui seraient tangentes à une très petite aiguille aimantée » (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 219).
Au fig. Tracer une ligne de démarcation, des limites; tracer une frontière (entre deux notions, deux champs de connaissance). La/les établir. La langue littéraire dépasse de toutes parts les limites que semble lui tracer la littérature (SAUSS. 1916, p. 41). Il est assez difficile de tracer ici une démarcation nette entre danse et théâtre (CUISINIER, Danse sacrée, 1951, p. 53).
3. En partic. [Le compl. d'obj. désigne une figure; le compl. de lieu une surface de papier, de tissu,...]
a) Tracer qqc. Former quelque chose, en exécuter le dessin. Synon. dessiner, esquisser, représenter. Tracer un triangle, une croix, une épure, une esquisse, un canevas, une silhouette, une carte; tracer une composition (en peinture), des profils; tracer au canif, au tire-ligne. Rubens trace la première idée de son sujet avec son pinceau, comme Raphaël ou Poussin avec leur plume ou leur crayon (DELACROIX, Journal, 1857, p. 36). La gravure est l'art de tracer par incision, à la surface d'une matière quelconque, des caractères, des ornements ou des figures (DACIER 1944, p. 5).
— [P. méton. du suj.] Les lignes qui tracent le contour du corps (...) ont une valeur par elles-mêmes (TAINE, Philos. art, t. 2, 1865, p. 333).
P. anal. L'enfant saignait de profondes égratignures qui traçaient à ses flancs, ses cuisses, ses genoux et autour de son front comme un noir entrelacs de lierre ou d'hyacinthe (MAURRAS, Chemin Paradis, 1894, p. 103). [La danseuse] trace des roses, des entrelacs, des étoiles de mouvement, et de magiques enceintes (VALÉRY, Eupalinos, 1923, p. 28).
Empl. pronom. passif. Ordinairement, les maisons se groupaient autour de l'enceinte de l'abbaye, les rues se traçaient sans un plan bien arrêté (LENOIR, Archit. monast., 1852, pp. 18-19).
Au fig. Tracer à qqn un plan, une ligne de conduite. Je ne suis pas préoccupé avant tout de sauver la société et à bien voir je ne suis pas préoccupé du tout de tracer une règle de conduite morale aux hommes (BARRÈS, Cahiers, t. 9, 1911, p. 24).
En partic. Synon. de fixer, imposer. La loi trace (une procédure). En France, le statut des banques populaires a été tracé par la loi du 13 mars 1917 (BAUDHUIN, Crédit et banque, 1945, p. 224). La tâche d'administration s'insère dans les cadres que lui tracent les directives gouvernementales (VEDEL, Dr. constit., 1949, p. 4).
b) P. anal. Découper, détacher. Des murs d'un grand palais, dont l'entablement orné de palmettes traçait sa longue ligne droite sur le ciel enflammé, sortait comme un vague murmure de musique (GAUTIER, Rom. momie, 1858, p. 192).
4. Marquer sur le terrain l'emplacement d'un bâtiment, d'une voie par des lignes, des jalons. Tracer un alignement, les fondations d'un édifice; tracer un boulevard. Un géomètre municipal n'hésitera pas à tracer une rue qui privera de soleil des milliers de logis (LE CORBUSIER, Charte Ath., 1957, p. 19).
ARCHIT. Tracer en grand. ,,Tracer sur une surface plane, le plus souvent sur une aire en plâtre, les détails et profils, grandeur d'exécution, suivant lesquels les pierres doivent être taillées et appareillées`` (ADELINE, Lex. termes art, 1884). Tracer sur le terrain. ,,Indiquer sur le terrain, à l'aide de piquets ou de tracés sur des objets fixes, l'emplacement et les dimensions d'une construction`` (ADELINE, Lex. termes art, 1884).
ARCHIT. MAR. Salle à tracer. Salle au parquet parfaitement lisse sur lequel sont dessinées en vraie grandeur les différentes pièces de construction de la coque (d'apr. Lar. encyclop.).
5. Synon. de creuser. Tracer un sillon (dans un champ), une saignée (dans un sol, une roche). Les rivières principales ont tracé indifféremment leur lit à travers les formations diverses, dures ou tendres, qu'elles rencontraient (VIDAL DE LA BL., Tabl. géogr. Fr., 1908, p. 111). L'appareil d'utilisation (...) se compose d'un réservoir, relié à des tuyaux souples, terminés chacun par une dent qui trace dans le sol des sillons de 10 à 15 cm de profondeur (Industr. fr. engrais chim., 1954, p. 35).
Loc. fig. Tracer son sillon.
6. a) Former par les traits, les signes de l'écriture; écrire. Comme les amoureux ont la rage d'écrire, il prit une plume et traça un billet qu'il remit à son groom (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 4, 1859, p. 54). Daru ouvrit son tiroir, tira (...) le porte-plume de bois rouge avec la plume sergent-major qui lui servait à tracer les modèles d'écriture et il signa (CAMUS, Exil et Roy., 1957, p. 1614).
SYNT. Tracer des caractères, des jambages, des lettres; mots tracés d'une grosse, d'une grande écriture, d'une écriture inégale; nom tracé d'une encre pâlie, noire; tracer un mot en gros caractères, en (grandes, petites) capitales, en minuscules; tracer au pochoir; quelques lignes tracées à la hâte, à la main, à la plume; tracer au crayon, à la craie, en noir, en rouge; tracer en marge (d'un cahier); tracer l'alphabet, des chiffres; tracer d'une main tremblante.
— [P. méton. du suj.] L'amour aime à tracer les serments sur le sable; Un coup de vent répond de sa fidélité (DESB.-VALM., Idylles, 1833, p. 21).
P. anal. Tracer (de la musique) sur une/des portée(s). Verdi (...) aurait été incapable d'écrire ce qu'il ne sentait pas. C'est son âme qui parle le langage qu'il trace sur les portées (DUMESNIL, Hist. théâtre lyr., 1953, p. 164).
b) P. anal. Décrire, dresser. Tracer un tableau (de qqc.), l'histoire, l'historique (de qqc.); tracer des maximes morales; tracer le modèle (du parfait gentleman, du guerrier...); les portraits tracés par La Bruyère; des caractères tracés avec vérité. Le librettiste trace a priori (...) un canevas dramatique (P. LALO, Mus., 1899, p. 20):
La base en est une prévision des effectifs dont tenaient lieu jusqu'alors des négociations ministérielles dispersées avec le ministère des Finances, de manière à tracer les besoins de recrutement.
BELORGEY, Gouvern. et admin. Fr., 1967, p. 246.
— Faire connaître par le langage (parlé). Madame a raison, monsieur! et, puisqu'elle s'est chargée de vous tracer le fond du sujet, je me chargerai, moi, de vous indiquer les détails (DUMAS père, Antony, 1831, IV, 6, p. 212). Tout le temps qu'il est là, elle lui trace à haute voix tout ce qu'elle aimerait qu'il fasse pour elle après-midi (GIONO, Gds chemins, 1951, p. 205).
c) P. ext. Établir. [Le chef d'équipe] saura tracer les cadres d'une enquête, poser correctement les questions, indiquer précisément les sources d'information (L. FEBVRE, Vers une autre hist., [1949] ds Combats, 1953, p. 427).
Empl. pronom. réfl. Je le vois (...) ouvrant son tiroir, y ensevelissant son manuscrit, et se mettant à sa table pour se tracer un « nouvel ordre systématique d'études, qui lui saisisse l'esprit comme un engrenage » (BOURGET, Crit. et doctr., 1912, p. 22).
7. Spécialement
a) BÂT. ,,Marquer par des lignes les coupes à faire sur une pièce de bois ou un bloc de pierre`` (CHABAT 1881).
b) MÉCAN. ,,Reporter sur une pièce mécanique les lignes du dessin qui la représente`` (Lar. encyclop.).
c) MINÉR. ,,Reconnaître ou découper (par des galeries) un gisement en vue de son exploitation`` (GDEL).
d) RELIURE. ,,Faire une trace en vue de la dorure`` (GDEL).
e) TRAV. D'AIGUILLE
) BROD. Tracer un motif. Jalonner avec des points d'aiguille le dessin, le contour d'un motif. Tracer des fleurs sur un canevas, un napperon. Il faut (...) avoir vu les vagues pots de fleurs tracés en tapisserie par nos aïeules sur les fauteuils Louis XIII (MALLARMÉ, Dern. mode, 1874, p. 788).
) COUT. Tracer un patron. Dessiner les contours d'un patron. Nous vous avons expédié une roulette à aiguilles, pour relever les patrons: elle sert à cet usage et plus fréquemment encore à tracer le patron de grandeur naturelle sur l'étoffe (MALLARMÉ, Dern. mode, 1874, p. 742).
II. — Empl. intrans.
A. — 1. MAR. Aller vite (parce qu'on fait une forte trace, un grand sillage). Ça trace! Nous traçons comme un torpilleur (MERRIEN 1958).
2. SKI. [Corresp. à trace I A 4] ,,Faire la trace`` (PETIOT 1982). Les guêtres sont indispensables lorsque le skieur est appelé à « tracer » dans la neige poudreuse (FRANCO, Le Ski, 1967, ds PETIOT 1982).
3. Pop. Marcher vite, filer. Ce qu'il trace! (CAPUT 1969). Sa voiture trace drôlement (GDEL).
Empl. pronom.
Partir, s'en aller. Synon. pop. se trisser. Se tracer au bout du monde. [Le Nantais] comme à regret, se dirigea vers la lourde. Avant de se tracer, il lança:Au revoir, m'man (LE BRETON, Razzia, 1954, p. 12).
♦ Tomber. Les bas noirs (...) montaient haut sur les cuisses (...) Des jarretières roses les empêchaient de se tracer (LE BRETON, Rififi, 1953, p. 51). Sortir. Un gargouillis se traça de la bouche du Bic [éventré] (LE BRETON, Rififi, 1953, p. 228).
B. — Spécialement
1. [Le suj. désigne un animal] Creuser un passage sous terre (d'apr. GUÉRIN 1892).
2. BOT. [Corresp. à traçant II B 1] Avancer entre deux terres, pousser des racines auprès de la surface du sol. J'allai m'asseoir à l'écart, sur une racine qui traçait au bord du ruisseau (CHATEAUBR., Mém., t. 1, 1848, p. 302).
3. BROD., au passif. [Corresp. à trace B 7] Être orné, en lignes parallèles, soit de fines piqûres, soit de filets de passementerie en or ou en argent (comme à l'époque de Henri II) (d'apr. GDEL).
4. TECHNOL. Se servir du traceret (d'apr. GDEL).
REM. 1. Trace-lettres, subst.masc. ,,Instrument permettant de tracer les lettres, chiffres et signes, en suivant la découpe de ceux-ci, évidée dans un élément en plastique`` (BÉG. Dessin 1978). Synon. normographe (s.v. normo- C). 2. Trace-lignes, subst. masc. Instrument permettant de tracer des lignes parallèles. Le dessinateur lithographe doit avoir (...) un trace-lignes (...) pour obtenir l'écartement uniforme des lignes à tracer (VILLON, Dessin. et impr. lithogr., 1932, p. 87).
Prononc. et Orth.:[], (il) trace []. Att. ds Ac. de p. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 1remoit. XIIe s. « chercher à suivre à la trace » (Psautier d'Oxford, 138, 2 ds T.-L.); spéc. 1176 « traquer des animaux » (CHRÉTIEN DE TROYES, Cligès, éd. A. Micha, 6345); 2. 1439 « passer un trait sur, biffer » (23 oct., Cart. de Flines, DCCCXLVII, Hautcœur ds GDF.); 3. 1552 « marquer un chemin, en faisant une trace » (RONSARD, Les Amours, éd. P. Laumonier ds Œuvres compl., t. 4, p. 172: Ja se trassant de l'aigu de sa lance, Un beau sentier pour s'en aller aux cieulx); 1572 (ID., La Franciade, 1856, ibid., t. 16, p. 328: les bouviers en trassant leurs sillons); d'où fig. 1563 tracer la voie « indiquer la voie à suivre » (LA BOÉTIE, Poés. div., Œuvr., p. 481 ds GDF. Compl.); 4. a) 1552 « dépeindre par l'écriture » (RONSARD, Les Amours, ibid., p. 159: En cent papiers tesmoings de mon souci, Je veux tracer la peine que j'endure); b) 1572 « représenter par la peinture » (ID., La Franciade, 566, ibid., t. 16, p. 199: Estoient si beaux, si bien faits de nature Qu'on ne pourroit les tracer en peinture); c) 1588 tracer une ligne (MONTAIGNE, Essais, III, 9, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, p. 985); spéc. 1625 tracer des lignes (d'écriture) (J.-P. CAMUS, Palombe ou la Femme honorable, p. 558); 5. 1876 technol. « indiquer la dimension, les formes de » (CHABAT t. 2). B. Verbe intrans. 1. 1694 bot. « avoir des racines qui s'étendent horizontalement » (TOURNEFORT Bot. t. 1, p. 559); 2. 1810 « creuser des galeries souterraines (en parlant d'animaux) » (Mme DE GENLIS, Maison rust. t. II, p. 478 ds LITTRÉ); 3. a) 1855 « parcourir un endroit » (NERVAL, Bohême gal., p. 204); b) 1893 « aller vite » (MARTELLIÈRE, Gloss. Vendômois, p. 310). Du lat. pop. tractiare (dér. de tractum, supin de trahere « tirer, traîner »), qui a dû signifier « suivre à la trace », « faire une trace ». De ce lat. sont issus le cat. trassar, l'esp. trazar, le port. traçar. Fréq. abs. littér.:1 557. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 3 129, b) 1 897; XXe s.: a) 1 519, b) 2 025.
DÉR. 1. Tracement, subst. masc. a) Action de tracer. Synon. traçage. Le tracement d'une route (GDEL). b) Résultat de cette action; ensemble de lignes, réseau. Nous ne pouvons voir de constellation au ciel que nous ne fournissions aussitôt les tracements qui en joignent les astres (VALÉRY, Variété IV, 1938, p. 264). []. Att. ds Ac. 1762-1835. 1res attest. a) 1476, 2 oct. trachement « action de rayer, d'effacer » (Exéc. test. de Jehan Courtin, Arch. Tournai ds GDF.), b) 1538 tracement « action de chercher » (EST.), c) 1636 « action de tracer (un dessin) » (MONET); de tracer, suff. -ment2. 2. Traceret, subst. masc. a) Technol. [Dans le lang. de l'ajusteur, du charpentier, du menuisier, du sculpteur] Poinçon dont on se sert pour tracer (sur le bois, le métal, la corne, etc.) (d'apr. QUILLET 1965). b) Hortic. Synon. de traçoir. []. 1res attest. a) 1676 « traçoir de charpentier » (FÉLIBIEN), b) 1812 « outil pointu pour tracer les divisions des instruments de mathématiques » (BOISTE); de tracer, suff. -et. 3. Traçoir, subst. masc. a) Hortic. Outil composé d'un axe en fer muni de plusieurs dents et adapté à un long manche de bois et qui sert à tracer des lignes sur un terrain ou à creuser de petits rayons pour les semis. L'emploi du cordeau [pour le tracé de la plantation d'une vigne] est (...) long et inexact, car il se déplace sous la pression du traçoir (BRUNET, Matér. vitic., 1909, p. 82). b) Lutherie. Appareil composé de deux lames coupantes sur une tige coulissante et servant à tracer les filets tout autour de la table et du fond. Traçoir pour fileter (Catal. Thibouville-Lamy, 1932, p. 46). c) Technol. Synon. de traceret. Au moyen de traçoirs qui repoussent les reliefs en les précisant (...), le ciseleur transforme le bronze informe sorti de la fonte en une œuvre d'art (VIAUX, Meuble Fr., 1962, p. 26). d) Reliure. ,,Lame non tranchante, à pointe émoussée, qui sert à tracer à chaud les traits que doivent suivre les roulettes dans la dorure sur cuir`` (DES.-MULLER Impr. 1912). []. 1res attest. a) 1676 « poinçon d'acier dont se servent les orfèvres » (FÉLIBIEN), b) 1715 « outil dont se sert le jardinier pour dessiner les figures des parterres » (LA QUINTINYE, Instruction pour les jardins fruitiers et potagers); de tracer, suff. -oir.
BBG. — QUEM. DDL t. 27, 36.

tracer [tʀase] v. [CONJUG. placer.]
ÉTYM. XVe; tracier, XIIe; d'abord trans. au sens de « suivre à la trace, chercher, poursuivre » (→ Pauvre, cit. 1, Villon) et aussi « rayer, effacer »; intrans. au sens de « chasser, courir »; d'un lat. pop. tractiare, de tractus « action de tirer, trait », de trahere « tirer, traîner ».
———
I V. tr.
1 a (XVIe). Indiquer et ouvrir plus ou moins (un chemin) en faisant une trace. Frayer. || Tracer une voie, un chemin, une piste.Passif et p. p. || Chemin tracé à travers la forêt (→ Épanouir, cit. 7). || Pistes (cit. 1) tracées par les troupes et les convois. — ☑ Fig. Tracer le chemin, la voie : indiquer la route à suivre, donner l'exemple (→ Jalon, cit. 2; nature, cit. 33; notable, cit. 3).Par ext. Fixer la disposition de (une voie). || Tracer une route (→ Amorcer, cit. 3; journalier, cit. 3), une déviation (cit. 1), des allées. Bornoyer.Tracer un sillon (→ Aiguillon, cit. 1; rectitude, cit. 3), une ornière (cit. 4).Passif et p. p. || Canal tracé par la nature (→ Irrigation, cit. 1).
b (Repris XXe; sens initial du mot). Poursuivre (qqn); suivre à la trace (un, des animaux). || Tracer le gibier.Fig. et fam. Courser.
2 (1637). a (Le compl. désigne une ligne). Mener (une ligne) dans une certaine direction en marquant sur le papier ou sur le terrain (→ Frontière, cit. 3); former ou présenter une telle ligne. || Tracer des lignes droites et des cercles (→ Linéaire, cit. 1, Descartes). || Tracer des lignes, des courbes au compas, au cordeau, à la règle. || Tracer une courbe, une circonférence. Décrire; circonscrire, inscrire (→ Pôle, cit. 3). || Tracer un contour. || Tracer une ligne de démarcation (cit. 5), des limites (→ Inopérable, cit.), des divisions (→ Percevoir, cit. 5). || Tracer un trait. Tirer (→ 2. Équivalent, cit. 4; figure, cit. 23; purement, cit. 4).
Spécialt (gravure). → Taille-douce (cit. 1). — Absolt. (→ Ligne, cit. 2). || Pointe à tracer.
(Sujet n. de chose). || La ligne sombre que traçait la mer (→ Épanouir, cit. 4).
1 Toutes les vingt secondes, au ras de l'horizon, des éclairs traçaient une raie violâtre, rapide et triste.
Zola, la Terre, IV, I.
b (Le compl. désigne une figure). Former, en traçant plusieurs traits. Dessiner. || Tracer un triangle, une figure. Construire (→ Générateur, cit. 4; quelconque, cit. 3). || Tracer une croix (→ Couteau, cit. 5; svastika, cit. 1). || Tracer un dessin (→ Dépriser, cit. 2; raide, cit. 2), un plan (→ Fonder, cit. 5; ornement, cit. 5), une carte (→ Itinéraire, cit. 6). || Tracer au pointillé. Piquer, pointiller. || Tracer un canevas. || Sur ce fond le peintre trace sa composition. Ébaucher (→ Icône, cit. 2).
Par anal. || Les portraits (cit. 14) qu'a tracés La Bruyère (→ aussi Ébauche, cit. 1; implacable, cit. 9). || Tracer une image (cit. 24), un tableau de qqch. (→ Épisode, cit. 8).
Par ext. || Tracer un programme (cit. 6), des règles (→ Espèce, cit. 20), un modèle, un code (→ Évangélique, cit.).Tracer sa conduite sur qqn. Modeler.
2 (…) j'avais lieu d'espérer faire un livre vraiment utile aux hommes, et même un des plus utiles qu'on pût leur offrir, si l'exécution répondait dignement au plan que je m'étais tracé.
Rousseau, les Confessions, IX.
c Spécialt. Former par les traits de l'écriture. Écrire (cit. 4 et 44). || Tracer des lettres, des mots (→ Fortune, cit. 40; indifféremment, cit. 3), un nom (→ 2. Devoir, cit. 30), quelques lignes (cit. 45 et 46), quelques pages (→ Brochure, cit.). || Tracer qqch. à la craie, au crayon. Crayonner. Par métaphore :
3 Quel autre nom le flâneur pouvait-il donner aux X et aux V que traçaient sur la façade les pièces de bois transversales ou diagonales dessinées dans le badigeon par de petites lézardes parallèles ?
Balzac, la Maison du Chat-qui-pelote, Pl., t. I, p. 17.
3 Vieilli. Représenter au moyen de traits, d'un dessin au trait. Délinéer, dessiner, esquisser. || Tracer un feuillage (→ Acanthe, cit. 1), un lion (→ Terrasser, cit. 1), des cigognes (→ Encre, cit. 4), des paysages (→ Tableau, cit. 5).Par anal. || Tracer les faits (→ Annales, cit. 1), l'histoire du globe (cit. 9). Retracer.
4 L'un peut tracer en vers une amoureuse flamme (…)
Boileau, l'Art poétique I.
5 Le chic peut se comparer au travail de ces maîtres d'écriture, doués d'une belle main et d'une bonne plume (…) et qui savent tracer hardiment, les yeux fermés, en manière de paraphe, une tête de Christ ou le chapeau de l'empereur.
Baudelaire, les Curiosités esthétiques, III, X.
4 (XXe). Techn. Indiquer la dimension, les formes de (un objet à travailler, une pièce à construire, etc.). || Tracer la coupe d'une pierre. || Tracer une pièce mécanique.Absolt. || Salle à tracer, où sont dessinées en vraie grandeur les pièces du bateau à construire (chantier naval).
———
II V. intr.
1 (Survivance de l'anc. franç.; XIIIe). Régional ou pop. Aller vite, courir. || Ils ont dû drôlement tracer pour arriver avant nous.
2 (1694). Bot. « Courir et couler entre deux terres » (Encyclopédie), être traçant. || Racine qui trace.
——————
tracé, ée p. p. adj.
1 (Av. 1536). || Sentier à peine tracé (→ Chemin, cit. 18).Fig. || Suivre une route toute tracée (→ Consentir, cit. 5).Mots tracés au crayon (→ Jamais, cit. 31). || Numéros tracés à la craie (→ Escouade, cit. 1).
2 (1872, Littré). || Cheval tracé, inscrit au stud-book et dont la généalogie est connue.
3 (XXe). Techn. Se dit des parties d'un gisement minier qui ont été repérées et découpées, préparées pour l'exploitation. || Réserves tracées, connues avec certitude (réserves certaines) et ainsi préparées.
DÉR. Trace, traçage, traçant, tracé, tracement, traceret, traceur, traçoir.
COMP. Retracer.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tracer — may refer to: *Histochemical tracer, a substance used for tracing purposes in histochemistry, the study of the composition of cells and tissues *Isotopic tracer, a substance with an isotope that has been enriched to a greater level than that… …   Wikipedia

  • tracer — Tracer. v. act. Tirer les premieres lignes d un dessein, d un plan, sur le papier, sur la toile, sur le terrein. Tracer un plan. tracer un dessein. tracer une allé, un parterre, un fort, un bastion, des travaux &c. tracer de la tapisserie. tracer …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Tracer — Tra cer, n. One who, or that which, traces. [1913 Webster] 2. A person engaged (esp. in the express or railway service) in tracing, or searching out, missing articles, as packages or freight cars. [Webster 1913 Suppl.] 3. An inquiry sent out (esp …   The Collaborative International Dictionary of English

  • tracer — Tracer, Inuestigare, Vestigare. Que les gens de village dient tracher. Tracer aussi est grossierement peindre et desseingner les traicts qu on doibt suyvre à faire quelque ouvrage à l esguille sur cannevas ou au pinceau sur autre chose, Delineare …   Thresor de la langue françoyse

  • Tracer — [tre̱ißer; aus engl. tracer = Aufspürer] m; s, : Bezeichnung für radioaktive Markierungsstoffe, mit deren Hilfe u.Tracera. biochemische Vorgänge im Organismus verfolgt werden können …   Das Wörterbuch medizinischer Fachausdrücke

  • tracer — (n.) c.1500, one who tracks or searches, agent noun from verb form of TRACE (Cf. trace) (n.1). Meaning bullet whose course is made visible is from 1910 …   Etymology dictionary

  • tračer — trȁčer m DEFINICIJA reg. onaj koji trača ETIMOLOGIJA vidi trač …   Hrvatski jezični portal

  • tracer — A form (Form 1510, Mail Loss/Rifling Report) that customers fill out to locate delayed or undelivered mail …   Glossary of postal terms

  • tracer — ► NOUN 1) a bullet or shell whose course is made visible by a trail of flames or smoke, used to assist in aiming. 2) a substance introduced into a system so that its subsequent distribution can be followed from its colour, radioactivity, or other …   English terms dictionary

  • tracer — [trās′ər] n. 1. a person or thing that traces; specif., a) a person whose work is tracing drawings, designs, etc. on transparent paper b) a person whose work is tracing lost or missing articles, persons, etc. c) an instrument for tracing designs… …   English World dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.